Mersey Tobeatic Research Institute (MTRI) : Institut de recherche du Mersey Tobeatic

Leave Trees Be: Leaving dead trees where they are

MTRI

MTRI is a non-profit co-operative with a mandate to promote sustainable use of natural resources and biodiversity conservation in the Southwest Nova Biosphere Reserve and beyond through research, education, and the operation of a field station.

1% For The Planet Partner

Sign-up for free membership:

News & Events
Iceland: An Adventure of Moments
Join Paul Newton and Sherry Hudson as th... more »
Milkweed Seeds Wanted
We are looking for any extra milkweed we... more »

Help support MTRI!

You can donate via Paypal, just enter an amount and click the donate button - thank you.

Backyard Biodiversity

Backyard Biodiversity

Learn more here!

En français

Leave Trees Be

Many wildlife lovers who wouldn’t cut down a living tree see no problem with removing deadwood from their property. After all, it’s done living, right? True, but just because the lifespan of a tree is over doesn’t mean its life cycle is over. It still has a great deal to give.

 

All deadwood has a role to play in forest life, but coarse woody debris is perhaps the most important. Coarse woody debris refers to those dead trees, both standing and fallen, which have a diameter greater than three inches. Coarse woody debris play a vital role in the ecosystem from the time the tree dies until it has decomposed completely. As the debris decomposes, it creates habitat for moss, salamanders, and other small animals. Within the deadwood nutrients are exchanged and recycled by fungi and other organisms as they provide a great nursery where new trees can grow. While it is, of course, okay to remove dead trees or snags on your property that pose a safety hazard, as many as possible should be left in place for biodiversity.  

   

Who Lives There?

Coarse woody debris provides crucial habitat and resources for many forms of life. Standing and downed dead trees provide shelter and food for a wide variety of mammals such as marten, black bears, and flying squirrels amphibians, reptiles, and insects. Birds including woodpeckers, some songbirds, and owls nest in standing dead trees as well. 

  

Downed trees provide shelter from many things including storms, heat and cold, predators and also safe breeding sites for newly born animals. Downed trees also provide erosion control from melting snow, high rains, and winds by keeping the soil in place. 

Decomposing trees are rich in nutrients, often acting as nurse logs. Nurse logs are decomposing trees that provide a fertile bed for seedlings. In particular, they give species with small seeds that would otherwise be smothered by decaying leaves on the forest floor a chance to spring up without being choked. Decomposing trees on the forest floor, along with decaying leaves and ground plants, act like a sponge by absorbing water that is then slowly released over time. The resulting habitat provides a safe, damp place for amphibians such as wood frogs and salamanders. Over time, the wood decomposes into soil, reducing erosion and beginning the cycle anew. 

Photo Credit: Amanda Lavers

  


 

English

 

Laissez les arbres vivre : laisser les arbres déjà morts où ils sont

De nombreux amoureux de la Nature, incapables de couper un arbre en vie, ne voit pourtant aucun problème à retirer le bois mort de leur propriété. Après tout, sa vie est terminée, n’est-ce-pas ? C’est juste, mais que la durée de vie d’un arbre soit finie ne veut pas dire que son cycle de vie l’est. Il a encore beaucoup à offrir.  

Le bois mort joue un rôle important dans l’écosystème forestier, et le bois mort à terre constitue certainement l’élément le plus important. Il fait référence à ces arbres morts, à la fois tombé et encore sur pied, et d’un diamètre supérieur à trois pouces. Ils ont une importance vitale pour l’écosystème, de la mort de l’arbre à sa décomposition complète. Lorsqu’ils se décomposent, ils offrent un habitat pour la mousse, les salamandres et autres petits animaux. Au sein du bois mort, les nutriments sont échangés et recyclés par des champignons et d’autres organismes, et procurent une véritable pépinière où les arbres peuvent pousser. Néanmoins, même si un maximum d’arbres morts et de chicots devrait rester en place pour la biodiversité, il est bien entendu normal de retirer ceux pouvant potentiellement présenter un danger.

 

Qui habite là?

Le bois mort offre un habitat et des ressources majeurs pour de nombreuses formes de vie. Les arbres morts sur pied ou à terre procurent un abri et de la nourriture pour une grande variété de mammifères comme la martre, les ours bruns et les écureuils volants, d’amphibiens, de reptiles et d’insectes. Des oiseaux nichent également au sein d’arbres morts toujours sur pied, comme les pics, quelques oiseaux chanteurs et les hiboux.  

Les arbres au sol offrent aux animaux un abri contre les tempêtes, les prédateurs, la chaleur et le froid ; ainsi qu’un site sûr pour élever des nouveau-nés. En maintenant le sol en place, ils constituent également une barrière à l’érosion due à la fonte des neiges, aux fortes pluies et au vent.

Les arbres en décomposition sont riches en nutriments, et  jouent souvent le rôle de grumes abris. Les grumes abris sont des arbres en décomposition qui procurent un lit fertile pour les semis. En particulier, ils offrent aux espèces à petites graines une chance de pousser sans être étouffées, car autrement elles le seraient, par les feuilles en décomposition recouvrant le sol forestier. Le bois en décomposition sur le sol forestier, de même que les feuilles en décomposition et les plantes rampantes, se comportent comme des éponges, en absorbant l’eau et en la libérant au fur et à mesure. L’habitat qui en résulte constitue un endroit humide et sûr pour les amphibiens comme la Grenouille des bois et les salamandres. Au bout d’un certain temps, le bois se transforme en sol, réduisant l’érosion et débutant à nouveau le cycle.