Mersey Tobeatic Research Institute (MTRI) : Institut de recherche du Mersey Tobeatic

Plant Native Species: Trees, shrubs, and garden plants

MTRI

MTRI is a non-profit co-operative with a mandate to promote sustainable use of natural resources and biodiversity conservation in the Southwest Nova Biosphere Reserve and beyond through research, education, and the operation of a field station.

1% For The Planet Partner

Sign-up for free membership:

News & Events

Help support MTRI!

You can donate via Paypal, just enter an amount and click the donate button - thank you.

Backyard Biodiversity

Backyard Biodiversity

Learn more here!

En français

Plant Native Species

Many home gardeners delight in landscaping their property with flowers, shrubs, ferns and other plants that provide beauty and shade. The advantages of choosing native plants for your yard and garden are numerous: while equal in beauty to plants from other climates, they are not only less expensive but are easier to propagate and care for. No matter what conditions your planting site features in terms of light/shade, moisture, and soil, there is a native plant perfectly suited for it. What’s more, native plants are generally much hardier than non-native species; they’re better at resisting damage from animals, bad weather, and disease. Native animal species including birds, invertebrates, and pollinators all depend on native plants to provide shelter and food. Once established, most native plants require little or no maintenance. As a bonus, they can also reduce erosion of the soil and help maintain water quality. 

 

 
 
 

What Can You Do?

Luckily, there are many options for landscaping with native plants—here in Nova Scotia we enjoy a wide diversity of beautiful native species. What’s more, they’re easily available through a number of plant nurseries and garden centres in and around the province. Read the information about the plants you buy or talk with an employee at your nursery or garden centre to ensure you’re making a good choice for your particular property. Be prepared to discuss the microclimate at your planting location—choose plants that are well suited to the amount of sun and water the spot already receives.

Finally, don’t forget to support native plants that already exist on your property, which includes leaving dead wood in place—if the natural biodiversity that already exists on your property goes undisturbed, it will be less vulnerable to an invader.
 

English

Planter des espèces indigènes

Beaucoup de jardiniers prennent plaisir à aménager leur jardin avec des fleurs, des arbustes, des fougères et autres plantes  qui procurent beauté et ombre. Choisir des plantes indigènes pour votre jardin présente de nombreux avantages : tout en étant aussi belles que des plantes exotiques, elles sont non seulement moins chères mais aussi plus faciles à multiplier et entretenir. Peu importe les conditions hydriques, lumineuses et pédologiques de votre terrain, il existe une plante indigène qui y trouverait parfaitement sa place. De plus, les plantes indigènes sont généralement plus robustes que les espèces exotiques ; elles résistent mieux aux animaux, au mauvais temps et aux maladies. La faune locale, comme les oiseaux, les invertébrés et les pollinisateurs, dépendent tous de ces plantes, qui leur fournissent abris et nourriture. Une fois installées, la plupart des plantes indigènes ne réclament que très peu ou pas d’entretien. Cerise sur le gâteau, elles peuvent aussi réduire l’érosion des sols et contribuer au maintien de la qualité de l’eau.

 

 

Que pouvez-vous faire?

Heureusement, de nombreuses possibilités pour réaliser un jardin paysager avec des plantes indigènes s’offrent à vous – ici, en Nouvelle-Ecosse, nous avons la chance de disposer de belles espèces indigènes. De plus, elles sont facilement disponibles dans les pépinières et jardineries dans toute la province.  Renseignez-vous sur les plantes que vous achetez ou n’hésitez pas à demander conseil aux employés pour vous assurer que vous faites le bon choix pour votre jardin. Choisissez des plantes bien adaptées à la quantité de soleil et d’eau reçue par la zone que vous souhaitez planter – estimez pour cela son microclimat.

Enfin, n’oubliez pas de soutenir les plantes indigènes déjà présentes dans votre jardin, ce qui implique notamment de laisser le bois mort sur place – si la biodiversité naturelle de votre jardin évolue sans perturbation, celui-ci sera moins vulnérable aux espèces envahissantes.